Top-10 Cinéma

CinemaPrintemps2015Étant un grand fan du cinéma, j’ai eu le goût de vous dévoiler quelques films que j’ai bien hâte de visionner au grand écran. Cette sélection de 10 films peut varier selon différents critères. Que ce soit par goût, parce que c’est la suite d’une série que j’aime, par simple curiosité, par intérêt thématique, les voici en ordre de sortie au cinéma jusqu’à juillet 2015.

20 mars : Divergente Insurgent

Ce que je considère l’opposant à la série Hunger Games, en raison de son style adolescent mettant en vedette Shailene Woodley comme héroïne, est de retour pour le deuxième opus de sa trilogie. Le premier film m’avait quand même accroché et même si le jeu d’acteur de sa distribution était plus ou moins convainquant, je me dois de lui donner une seconde chance. Le scénario est bon. L’histoire m’accroche. Un film d’une durée de 2 heures. Reste à voir si les acteurs pourront en faire autant. J’espère que ce film sera aussi mature que la fin du premier de la série et qu’il pourra autant toucher les adolescents que les adultes. Ce suspense de science-fiction mérite amplement d’être un film attendu par les cinéphiles.

20 mars : Tracers

Je ne suis pas un fan de monsieur Loup-Garou Taylor Lautner (Twilight), mais j’ai particulièrement apprécié le jeu d’acteur de Marie Avgeropoulos dans la série The 100. C’est pourquoi j’ai été curieux de visionner la bande-annonce et ce film d’action semble intéressant sans être original. Ce film vise surement les adolescents, mais j’ai confiance qu’il sera un bon divertissement sans être le film du mois. Je ne m’attends à rien et c’est peut-être la raison que ce film sera agréable à regarder.

27 mars : Jimmy’s Hall

Un film du genre drame historique a su toucher mon attention. D’origine britannique, irlandais français, ce film de Ken Loach met en avant l’Irlande après la guerre-civile. Le synopsis mentionne l’ouverture d’un foyer ouvert pour développer sa culture, dont la danse. Serait-ce une réalisation qui ressemble à Swing Kids ? Il faudra attendre la fin du mois pour le savoir, mais quoi qu’il en soit, il y a des fortes chances que ce film international puisse au moins démontrer une infime tranche de la vie irlandaise avant la Deuxième Guerre mondiale.

24 avril : The Age of Adaline

Pourquoi ce film ? J’adore les films et séries dont le temps est une valeur importante. Je me fou que ce soit la jolie Blake Lively qui joue le rôle principal. Je suis surtout curieux de voir comment le scénario peut se développer. Si vous avez déjà regardé la série Forever, vous comprenez pourquoi ce film m’interpelle. La question d’immortalité est intéressante en tout cas et j’espère que le réalisateur Lee Toland Krieger saura nous surprendre par des péripéties originales et un bon fil conducteur. Mention honorable à Harrison Ford qui fait partie de la distribution de ce film américain.

1er mai : Avengers Age of Ultron

Le film que j’attends le plus avant la saison estivale. Que dire des publicités de Marvel ? Les bandes annonces sont sensationnelles. Nous avons tous hâte de revoir l’équipe de superhéros qui devront faire face à un nouvel ennemi. Joss Whedon doit avoir fait un excellent travail. Cette suite ne peut être un échec. De plus, ce qui me donne le plus le goût de visionner ce film est sans conteste qu’il va ouvrir à la troisième phase de Marvel. Cette phase met de l’avant la guerre des Infinity Stones contre Thanos. Sans trop vous raconter l’histoire, sachez que le meilleur est à venir. En attendant, nous pouvons profiter de ce deuxième Avengers pour nous préparer à la grande suite.

15 mai : Pitch Perfect 2

Que puis-je dire sur la suite d’un film qui m’a épaté en tout point. Une comédie musicale comme il ne se fait plus, c’est ce qu’Elizabeth Banks doit continuer à faire. Après avoir produit le premier, elle réalise le second avec la même distribution. Anna Kendrick est de retour avec sa bande de Bellas pour enflammer le concours d’A capela. J’espère revivre les mêmes sensations que lors du premier, soit un mélange de rire et de fun. Je crois que même si la bande-annonce est excellente, elle ne sera pas à la cheville de ce film. Du moins, je l’espère.

22 mai : Tomorrowland

Réalisé par Brad Bird (Mission Impossible Ghost Protocol, The Incredibles), est-ce que ce film de science-fiction sera capable de nous faire vivre un autre monde ? Je me questionne beaucoup quant au succès de ce film. Le concept est intéressant et George Clooney fait partie de la distribution avec la jeune Britt Robertson, mais il s’agit d’une production signé Walt Disney Pictures et j’ai de gros doutes. J’ai peur que les publicités ne soient meilleures que le produit final… Il n’en reste pas moins que les effets spéciaux vont surement être intéressant et qu’il mérite d’avoir sa chance autant que d’autres réalisations cinématographiques.

5 juin : Entourage

J’ai adoré cette série américaine et voilà que … réalise son propre film. Je me dois de le visionner même si je doute du scénario de ce film. C’était une excellente série dans l’univers du cinéma et de l’acting, pourquoi risquer le grand écran ? Relancer la série ? Ce que j’adore dans le concept est qu’ils forment une belle équipe de distribution et qu’ils seront tous de retour pour nous faire vivre encore des émotions, de la comédie et du drame. Point négatif, Doug Ellin réalise ce film. Vous vous rappelez le film Grudge Match avec Sylvester Stallone et Robert De Niro ? Rien à ajouter.

12 juin : Jurassic World

C’est le 4e volet de la série de Jurassic Park débuté en 1993 par Steven Spielberg. Dans la bande-annonce, il est dit qu’il était une mauvaise idée de créer un nouveau dinosaure. Est-ce qu’il s’agit aussi d’une mauvaise idée de tenter de relancer un classique ? Le troisième film était une déception totale contrairement aux deux premiers. J’ai peur de vivre encore une fois une triste mésaventure en le visionnant, mais je ne peux m’empêcher de me dire qu’il faut que j’aille le voir au grand écran. Il s’agit de dinosaures après tout et il faut donner une chance à Colin Trevorrow qui a su se doter d’une bonne distribution avec Christ Pratt (Gardian of the Galaxy) et Judy Greer pour la réalisation de ce film.

26 juin : Ted 2

Ted. Le Teddy Bear qui est vulgaire et qui fume du weed. Que demandez mieux qu’une suite avec une histoire complètement loufoque qu’est le mariage de Ted et sa recherche pour la procréation avec sa blonde rencontrée dans le premier volet. J’ai bien hâte la réalisation de Seth MacFarlane qui revient en force avec un excellent acteur en Mark Walhberg. Cette comédie va sans doute être l’une des plus drôles de l’été. Si vous n’avez pas encore vu le premier Ted, je vous conseille d’aller le louer avant d’écouter le second sinon il se peut que vous soyez surpris par le scénario et l’humour particulier de MacFarlane.

Bref, c’était ma liste des 10 films que j’attends avec une certaine impatience jusqu’au mois de juillet. Et vous ? Ais-je oublié des titres dont vous avez hâte de visionner ? N’hésitez pas à commenter mes choix et à dire les vôtres. Chacun ses goûts.

PS : Rapides et Dangereux 7 ne mérite pas une place dans mon top 10…

Cinoche. [En ligne] http://www.cinoche.com/ (Page consultée le 16 mars 2015)

**Je ne dispose pas des droits d'auteurs pour les images ci-dessus.

Exodus, un échec épouvantable

exodusandkings

Qui ne connait pas la dite histoire de Moïse qui libèrera les Hébreux près de 1000 ans avant Jésus Christ ? Qui n’a pas déjà entendu parler des dix plaies de l’Égypte ou des Dix Commandements provenant du Mont Sinaï ? Qui ne connait pas la relation entre Moïse et Ramsès ? Le film Exodus : Gods and Kings de Ridley Scott (Gladiator, Robin Hood) mettant en vedette Christian Bale (Batman) et Joel Edgerton (Warrior) est assez particulier. Sortie en décembre 2014, il n’a pas su m’épater en raison des grandes attentes que j’avais.

Si le style de son réalisateur met le paquet quant aux décors et aux images panoramiques comme il a su bien le faire dans son succès Gladiator, il n’en fait pas autant dans celui-ci. L’histoire de Moïse étant relativement connu, cette interprétation laisse à désirer. Les 40 premières minutes du film sont agréables. Elles nous dévoilent bien l’introduction et nous préparent à la suite. La dite prophétie au début gâche un brin l’idée que nous avions de la relation entre Ramsès et Moïse. En aucun cas l’introduction nous permet de comprendre le reste du film qui dure 2h30. J’ai été spécialement choqué à quel point les évènements que j’attendais avec impatience ont été traités. J’ai eu droit à des ‘’C’est quoi ça ? ‘’ et à des ‘’ Juste comme ça ? ‘’ en observant les différentes plaies d’Égypte. Je ne parlerai même pas de la fameuse scène de la séparation des eaux. Comment Ridley Scott a-t-il fait pour autant gâcher une histoire épique… Je n’en reviens pas encore.

Si vous avez aimé le film ou même trouver que le réalisateur a mis le paquet côté artistique, expliquez-vous. Je n’en reviens pas encore à quel point c’est une déception et un gâchis. Par chance, Christian Bale est un bon acteur. C’est le scénario qui nuit au film et non ses acteurs. En tout cas, j’ai le goût d’écouter les bons vieux Moïse qui passent lors de Pâques. Ils sont des classiques, pas comme Exodus : Gods and Kings.

Ne gâchez pas votre temps, ce film n’en vaut pas la peine…

Source :
Cinoche. [En ligne] http://www.cinoche.com/ (Page consultée le 10 mars 2015)

Dek-Libre

Dekhockey Lévis vous invite les jeudi et vendredi de 16:30 à 18:00 à son Dek libre offert à tous les amateurs et nouveaux joueurs.
Pour seulement 8$, vous pouvez vous amuser pendant 1h30. Nous vous offrons une consommation gratuitement, bière en bouteille ou gatorade de votre choix.
Présentez-vous au bar lors de votre arrivée avec vos 2 chandails blanc et noir.
Équipement obligatoire et disponible sur place.
Gardiens, communiquez avec nous pour réserver votre place

info@dekhockeylevis.com

Mike Ward  »Chien »

MikeWard

En février dernier, j’ai eu la chance d’assister au show de Mike Ward, Chien. Je suis un grand fan de cet humoriste qui met de l’avant la vulgarité et le malaise et je n’ai pas été déçu par son dernier show.

Ayant vu ses derniers spectacles Haïssables et S’Expose, j’avais de grandes attentes pour son dernier one-man show. J’ai apprécié ces différentes histoires assez hard et intense, mais le rire qu’il m’a offert n’a jamais été capable d’atteindre des sommets contrairement à ces derniers spectacles. Si vous avez envie d’entendre des blagues plus que grasses, vous allez être servis. Cependant, Mike Ward n’a pas réussi à nous faire vivre ce qu’il était capable à l’habitude. Tout en étant vulgaire, il était intelligent et démontrait un grand sens du spectacle. Lors de son dernier show, il n’y avait surtout que l’aspect vulgaire et des malaises qui ressortait après 2 heures complet d’humour.  Il n’a pas su m’impressionner malgré le fait que j’ai ris…Parce que c’est drôle en tabarnak, pour utiliser ses paroles! Le mot enculer est beaucoup trop présent et il manque de punch pour faire que ses blagues soient vraiment frappantes.Il n’a pas su être aussi accrocheur que lors de ses derniers spectacles malgré une excellente performance sur scène.

J’ai beaucoup plus éclaté de fou rire lors de la première partie avec l’ex-membre des Chick’n Swell Daniel Grenier qui était totalement hilarant. Bon, pour apprécier cet humoriste, il faut apprécier un humour loufoque digne de Jean-Thomas Jobin.

Si ma critique semble négative, elle ne l’est pas. Mike a été capable de me faire rire énormément lors de son show Chien et possède un style unique qui est difficile. Difficile de se préparer au pire. Sans dévoiler ses blagues, j’ai énormément ris concernant plusieurs anecdotes et il ne faut pas sous-estimer l’intelligence de cet humoriste vulgaire. Je suis sur qu’il peut faire mieux, il l’a déjà prouvé. Si vous avez la chance d’aller le voir, c’est un bon choix. Toutefois, soyez prêt à des histoires plus vulgaires que jamais. Peut-être cela vaut la peine si vous êtes ouvert d’esprit et que vous n’analysez rien au premier degré…

En quelque sorte, votre état d’esprit de votre arrivé dans la salle joue beaucoup sur votre opinion du spectacle. Peu importe, j’ai passé une excellente soirée. Il est l’un de mes humoristes préférés et j’ai beaucoup ris. N’est-ce pas le but premier de l’humour ? Si vous avez la chance, allez-y ! Rire et malaise garanti !

Des transactions touchantes

NHLLogo

Que ce soit des flops ou des succès, certaines transactions resteront dans notre mémoire à jamais. Parfois, cela touchait notre équipe favorite et d’autres fois non. Peu importe, ils avaient un cachet particulier pour nous. Dans mon cas, j’ai le goût de vous faire part de quelques transactions dont je me souviens que trop bien.

Je me souviens des séries de 2010 alors que Jaroslav Halak était devenu un dieu devant le filet du tricolore après avoir battu à lui seul des équipes de premiers plans tel que Washington et Pittsburgh. Il avait d’ailleurs réalisé un record pour l’organisation en réalisant 53 arrêts lors du 6ème match de quart-de-finale de la conférence de l’Est. Cependant, le CH a décidé que son futur était ailleurs le 17 juin 2010… La controverse Halak-Price étant animée, c’est le jeune slovaque qui a déménagé à Saint-Louis en retour de Lars Eller et Ian Schultz. Même si je suis heureux que le CH possède Carey Price devant leur filet, j’ai un pincement au cœur pour notre Jaro que nous avons tant vénéré lors d’un printemps. Au bout de la ligne, le CH a obtenu un joueur qui se développe lentement et un autre qui n’a jamais fait la LNH … Au moins, Halak a pu avoir de belles années avec les Blues et présentement avec les Islanders de New York.

Une autre transaction qui m’a touché est celle d’un guerrier, Steve Bégin. Le 26 février 2009, le CH a perdu un leader par l’exemple sur la patinoire contre un joueur américain qui ne jouera que 2 parties avec le Tricolore. Ce joueur aura été une monnaie d’échange pour obtenir Scott Gomez, Tom Pyatt et Michaël Buston. J’aurais bien gardé Bégin … Le hockey est une bizness, mais quand le DG Bob Gainey vante autant son joueur pour sa présence sur et hors la glace et que cet individu ne gagne pas un salaire à tout casser, pourquoi s’en départir… Je ne l’ai jamais compris outre qu’il n’avait plus foi envers son joueur, qu’il croyait que Steve avait tout donné ce qu’il pouvait donner.

Je suis peut-être né en 1991, mais Mike Modano était un de mes joueurs préférés. Il était de nationalité américaine, mais il était surtout un Stars. Il a évolué 21 saisons avec les North Stars du Minnesota et les Stars de Dallas avant de jouer en 2010-2011 avec les Red Wings de Détroit. Il ne s’agit peut-être pas d’un échange, mais cette signature en août 2010 m’a vraiment déstabilisé. Revoir son nom de famille derrière un chandail rouge et blanc… Non. Simplement non. C’est dommage que le DG des Stars de l’époque Joe Nieuwendyk n’ait pas accepté de s’entendre sur un nouveau contrat.

Ma dernière transaction de l’article est celle d’un gardien de but qui faisait des flammèches par le passé et a retrouvé son bercail cette année. Vous devinez ? Roberto Luongo est l’heureux élu. Le 23 juin 2006, les Canucks de Vancouver font son acquisition avec le défenseur Lukas Krajicek en retour de Todd Bertuzzi, Bryan Allen et Alex Auld. Les cinq saisons qu’il a passé en Floride ont été des bijoux. Il devait être la pièce manquante pour Vancouver et a passé bien près de l’être, mais le sort ne lui a pas été favorable. Je suis bien content de le revoir avec l’uniforme des Panthers depuis mars 2014.

Et vous ? Quelle transaction vous a le plus touché ? Quelle signature d’agent libre vous a le plus surpris ?

Source : www.nhl.com

Yves Bolduc et sa prime de départ

BolducDémissionne

Le cas Yves Bolduc fait beaucoup rager la population. Il vient de recevoir près de 155 000$ pour un mandat de moins d’un an. Je suis aussi en colère que vous. Si certains politiciens ont donné l’exemple en refusant ce droit d’indemnité de départ, c’est tout aussi choquant de voir que l’ex-ministre Bolduc ne suit pas cet exemple très honorable.

Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois qu’un ministre démission et qu’il reçoit une prime de départ, cela semble choquer toute la population pendant 2-3 jours et après, on n’en reparle plus jusqu’au prochain cas semblable. Rien ne change… Que ce soit dans les journaux, dans les médias sociaux ou sur le Web en général, c’est la folie furieuse. Néanmoins, nous oublions un aspect important du fondement de la politique. Être politicien est un dur métier qui est honorable. Des individus sacrifient beaucoup pour se rendre aussi loin et les risques sont énormes. Tout peut s’écrouler en un instant. Nous oublions aussi que ce métier est respectable en tout point de vue et que les individus qui s’y risquent possèdent de bonnes intentions. Ils veulent améliorer le monde autour d’eux et faire avancer les choses. C’est un emploi qui devrait apporter une fierté à l’individu le pratiquant. Pourtant, est-ce toujours le cas ?

Or, nous semblons déprécier la politique. Au Québec, nous n’avons plus confiance envers les Libéraux dis corrompus. Nous n’avons plus confiance envers les Péquistes qui ne semblent plus connecté avec la population. Nous n’avons plus confiance envers les Caquistes qui semblent surtout opportunistes. Dans le fond, nous n’avons plus confiance en notre parlement et la démocratie. Je généralise. Cependant, quand pouvons-nous entendre un commentaire positif concernant la politique ? Réfléchissez un peu. J’ai de la difficulté à dissocier le chialage du citoyen versus  Au lieu de s’acharner sur la choquante nouvelle d’Yves Bolduc qui conserve sa prime de départ, nous devrions beaucoup plus nous acharner sur notre manière de pensée de la politique actuelle et comment il serait possible de faire changer cette mentalité négative. Certains me diront que les politiciens n’ont juste qu’à arrêter de chercher le pouvoir et les pots de vin. Il y en a et il y en aura toujours des individus comme ça. Ne croyez-vous pas qu’il suffit d’avoir foi en ceux qui sont présents pour les bonnes raisons …

Comment percevez-vous la politique au 21e siècle et surtout, croyez-vous encore aux bonnes intentions des individus qui travaillent en politique ?

Quoi faire avec l’avenir du Colisée Pepsi ?

ColiseePepsi

Avec la venue du nouvel Amphithéâtre de Québec, quel sera le sort réservé à notre bon vieux Colisée ?

Le 15 avril 2014, le maire avait souhaité le conserver et transformer par un promoteur privé. Le discours a été répété jusqu’en février 2015. Aucun acheteur ne c’était présenté et le sort du vieux Colisée était dorénavant incertain. La démolition est présentement le choix de Labeaume. Néanmoins, ce n’est pas la première fois que le maire de Québec change son fusil d’épaule, lui qui avait mentionné en 2011 vouloir s’en débarrasser pour ensuite se raviser lorsque le rêve du retour des Nordiques a réanimé la flamme de la population de Québec. Qui sait ? Peut-être changera-t-il d’idée encore…

Je peux comprendre que le cas suivant est difficile a analysé. Il y a un fort attachement de la population vis-à-vis le Colisée de Québec et nous avons l’impression qu’il est fait pour durer éternellement. Il fait partie des meubles de la ville, puis-je dire. Cependant, allez voir ailleurs dans les différentes arénas de la LNH et vous pourrez constater qu’il y a de gros manques pour le hockey de nos jours. Personnellement, j’adore écouter une partie de hockey peu importe le lieu de mon siège, mais lorsque vous êtes au plus haut du pit, vous avez un gros bloc qui cache votre vue. C’est assez ordinaire. J’ai visité Montréal, Ottawa et Denver et je peux vous dire que c’est gênant être assis aussi haut par rapport aux trois autres amphithéâtres. Est-ce une raison pour le démolir, non. Mais on ne peut cracher sur le nouvel Amphithéâtre top moderne.

Certains mentionneront les Olympiques. Marcel Aubut est un grand défenseur de le maintenir debout pour être utiliser lors des jeux olympiques. Pour ma part, j’ai toujours de la misère avec cet homme qui a vendu notre équipe et qui semble essayer de se racheter. À quoi cela sert d’avoir de la mémoire si nous ne sommes pas rancuniers, au moins un peu… De plus, obtenir les Jeux Olympiques d’hiver à Québec est loin de se produire avec les critères financiers demandés. Je pense que si Québec accueille cette compétition internationale, nous pourrions utiliser d’autres centres des alentours comme pour notre prestigieux Tournoi Peewee.

J’ai beaucoup de difficulté à pencher vers une décision. J’ai l’impression que le terrain va servir de stationnement si nous détruisons le Colisée Pepsi, mais j’ai de la difficulté à voir sa survie avec la nouvelle aréna. Aidez-moi à me faire une idée en argumentant sur le sujet.

Que pensez-vous que la ville de Québec devrait faire avec le Colisée Pepsi ?

 

Rémillard, David. « Entre 2 et 3 millions $ pour détruire le Colisée ». La Presse. Publié le 7 février 2015 [En ligne]. Le Soleil (La Presse) http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/la-capitale/201502/06/01-4842072-entre-2-et-3-millions-pour-detruire-le-colisee.php (Page consultée le 23 février 2015)
Martin, Stéphanie. « Colisée de Québec à vendre… pas cher». Publié le 15 avril 2014 [En ligne]. La Presse. http://www.lapresse.ca/le-soleil/affaires/actualite-economique/201404/14/01-4757637-colisee-de-quebec-a-vendre-pas-cher.php (Page consultée le 23 février 2015)
Cloutier, Elisa. « Le Journal revient sur les nombreuses déclarations contradictoires du maire Labeaume sur l’avenir du Colisée». Journal de Montréal. Publié le 6 février 2015 [En ligne]. http://www.journaldemontreal.com/2015/02/06/demoli-ou-pas (Page consultée le 23 février 2015)

Critique Gaming #1

Civ5Voici ma première critique dans le domaine du jeu vidéo et j’ai choisi un de mes jeux préférés, Sid Meier’s Civilization 5 avec son contenu et expansions incorporés (Gods and Kings et Brave New World). Il s’agit d’un jeu de stratégie au tour par tour sortie en septembre 2010 en Amérique du Nord. Il a été développé par Firaxis Games (XCOM) et édité par 2K Games (Bioshock et Borderlands). Il est classé 12 ans et plus et se joue autant en solo qu’en multi en ligne.

Il s’agit d’un des derniers bébés de la franchise, lui qui a été suivi par Sid Meier’s Civilization : Beyond Earth. Il est donc le 9e jeu de la série Civilization depuis 1991 sans compter les extensions. Il est en quelque sorte le maître des jeux de stratégie au tour par tour dans un système où le joueur doit être le leader d’une civilisation et la diriger jusqu’à la victoire. Dans le cadre de ce volet, les victoires peuvent être remportées selon les conditions diplomatiques, scientifiques, militaires, culturelles et de temps. Ma préférée est de manière militaire, soit de posséder toutes les capitales des civilisations existantes. Vous avez également le choix entre multiples civilisations et leaders tout en ayant la possibilité d’ajouter des mods à votre jeu grâce au Steam Workshop. En plus des civilisations, des barbares et des cités-états s’ajoutent sur la carte du monde rendant les tours plus captivants que jamais.

Le jeu a également amélioré son système culturel en ayant 7 doctrines sociales et 3 idéologies. À partir des choix, ces politiques sociales vous feront bénéficier de différents avantages dans le développement de votre peuple. Il s’agit d’un des aspects les plus intéressants du jeu par sa diversité et l’importance des choix à prendre en tant que chef d’une civilisation.

Si vous avez connus les anciennes versions de la série, le changement de ne plus pouvoir empiler des unités sur une case a transformé le gameplay et les stratégies à adopter. C’est d’ailleurs la raison pourquoi les développeurs ont créé une intelligence artificielle nouvelle. Les nouvelles cases hexagonales ont également changé la manière de déplacer les unités et de fonder des villes dans des positions stratégiques. Les graphiques ne sont pas époustouflants, mais nous donnent l’impression de jouer à un jeu de société. Il y a d’ailleurs deux vues possibles et l’une d’elle divise la carte en hexagone comme si nous jouions sur une carte de Risk.

Quant à moi, il est l’un de mes jeux préférés pour trois principales raisons. La première est que chaque partie est différente et peut se terminer de différentes manières. La seconde est que j’adore les jeux de stratégies (Star Craft, Age of Empire) et que contrairement à son volet précédent, Civilization V nous offre un jeu bien équilibré et intelligent. Le troisième et dernière raison est qu’il fait partie des jeux que je qualifie de …

 »Juste un dernier tour… »

Finalement, je regarde l’horloge et une demi-heure a passée. Trop tard pour arrêter. Ce jeu rend adique. Il est comme une drogue lorsque l’on commence.

Si vous êtes un fan des jeux de stratégie à tour, vous devez avoir ce jeu dans votre collection. Il possède évidemment quelques lacunes à travers certaines civilisations trop puissantes contrairement à d’autres, mais cela ne l’empêche pas d’atteindre le but ultime d’un jeu vidéo. Avoir du plaisir à y jouer. Quant à ma note personnelle, je suis peut-être trop généreux, mais je pense qu’il faut reconnaître un bon travail quand il est fait. Pas vous ?

Ma note personnelle : 9,5/10

Sid Meier's Civilization V (En ligne). http://www.civilization5.com/ (consulté le 23 février 2014). 

JeuxVidéo.com. « Sid Meier's Civilization V». (En ligne) http://www.jeuxvideo.com/jeux/pc/00036154-civilization-v.htm (consulté le 23 février 2015)

Dekhockey Lévis – Inscriptions Été 2015

La période d’inscription est en cours. Plus de 8 catégories pour les hommes et 5 pour les femmes ainsi qu’une nouvelle ligue mixte incluant deux catégories (participation et intermédiaire). Séries éliminatoires assurées et le moins chers de la région.

Les formulaires et règlements sont sur notre page Web.

Vous désirez jouer régulier cet été, mais vous n’avez pas d’équipe ? Laissez vos coordonnées et nous les transmettrons aux personnes concernées.

Réservez votre place dès maintenant !

Pour toute information,

Érik Racine au (418) 805-9154 ou erikracine@dekhockeylevis.com

Dekhockey Lévis au (418) 832-7388 ou info@dekhockeylevis.com

Site Internet : www.dekhockeylevis.com

TOP-5 Cinéma 2014

Top5Cinema

Avec la soirée des Oscars derrière nous, j’aimerais faire un top-5 des meilleurs films de l’année 2014 selon mes goûts. Vous pourrez en juger par vous-même par la suite et j’aimerais mentionner que je n’ai pas vu tous les films.

En 5ème position, Birdman. Si ce film a dominé les oscars de cette année, il n’a su percer mon cœur autant que les quatre prochains films. Néanmoins, il figure parmi un film d’exception de l’année selon mes goûts. Les acteurs Michael Keaton, Edward Norton et Emma Stone sont exceptionnels et nous font réfléchir tout au long du récit. Cette comédie dramatique de 1h59 est un film différent et c’est exactement ce qui lui rend ses honneurs. Il a pris un risque et Alejandro González Iñárritu peut être bien heureux de son succès dans le monde du cinéma.

En 4ème position, Fury. Fortement publicisé, je m’attendais à un échec. Je m’attendais à un film trop prévisible et long. Si la fin est prévisible, le rythme du film de David Ayer a su déjouer mes attentes. J’ai été épaté par les performances de Brad Pitt, Shia Leboeuf et Logan Lerman. Le jeune Percy Jackson a su jouer un personnage avec une psychologie bien plus complexe et je lui lève mon chapeau. Ce film de 2h14 est un drame de guerre qui fait autant réfléchir sur ce qui a pu se passer au front et comment était la vie de groupe. Mettant en perspective un groupe de soldats dans un Tank, c’est une autre expérience de la Seconde Guerre mondiale que nous avons eu le droit de visionner. Une des scènes est particulièrement marquante et pour une fois, le film ne présente pas trop une vision dominante contrairement à The Imitation Game qui est probritannique.

En 3ème position, The Lego Movie. Surprenant ? Pour ma part, c’est ma grande surprise de l’année. Ce film d’animation de 1h40 réalisé par Phil Lord et Chris Miller est un chef-d’œuvre amusant et comique. Sortie au Québec la date de ma fête, j’ai été charmé par le rythme et les personnages de cette réalisation cinématographique. Et que dire de sa chanson Everything is awesome qui reste encré dans notre tête pendant toute une semaine. Le fait que le scénario utilise le but premier des blocs Légos et qu’il met de l’avant tout ce qui est imagination est splendide. Les blocs servent à laisser notre imagination guider notre sens créatif et c’est exactement ce que le film donne le goût de faire après son visionnement. Let’s go ! On sort nos vieux blocs et on s’amuse !

En 2ème position, Guardian of the Galaxy. Marvel continue de nous surprendre et cette fois-ci, ce fut tout un coup de spectacle. Il faut l’avouer, ces superhéros ne sont pas nécessairement populaire au sein de notre culture général. Néanmoins, le réalisateur James Gunn nous a permis de rencontrer de nouveaux visages et de nous attacher à eux. Ce film de science-fiction d’une durée de 2h01 ne possède peut-être pas le scénario le plus flamboyant, mais les performances de Chris Pratt en tant que Star Lord et ses compagnons touchent son auditoire. Ce que j’ai adoré de cette réalisation est qu’il sait que c’est un film de superhéros et il peut en rire. Ce n’est pas juste son personne de Groot qui nous fait rire. Plusieurs scènes le démontrent. Est-ce que la bande sonore est également une des causes de son succès ? Je crois bien que oui. Dès la première scène avec un fond musical, je savais que j’allais adorer ce film… Il met bien la table à la prochaine phase de Marvel qui consiste à rajouter de nouveaux personnages dans cet univers et parfois, de mélanger le tout. Avec Avengers 2 qui sort en 2015, je suis impatient d’assister aux deux parties suivantes, soit les Avengers : Infinity War.

En 1ère position, Interstellar. Sans conteste mon premier choix, lui que j’ai vu à deux reprises dont la deuxième fois en version IMAX. Ce film de Christopher Nolan a fortement répondu aux attentes et m’a épaté sur plusieurs aspects. Pour un drame de science-fiction, il incorpore beaucoup de psychologie et de réflexions sur notre monde. Pour une durée de 2h48, il en vaut la peine. Matthew McConaughey est phénoménal et Anne Hathaway et Jessica Chastain excellent dans les rôles de soutien. Matt Damon est également surprenant. Sans vous faire le synopsis du film, le scénario nous donne la chance d’être imaginatif. Il ne nous en dit pas trop, mais juste assez pour que nous soyons apte à comprendre. Le réalisateur de la récente trilogie de Batman et du film Inception nous en met plein la vue autant grâce à son récit, mais par ses effets visuels et sa bande sonore. Le compositeur allemand Hans Zimmer qui nous a offert la musique de Dark Knight, Pirates of the Caribbean et Gladiator est digne de sa grandiose réputation. Si le scénario nous introduit dans des scènes de suspense, c’est la musique et le montage sonore qui nous fait vibrer. Cette réalisation cinématographique a remporté le titre du film avec les meilleurs effets spéciaux et quant à moi, aurait mérité plus de reconnaissance.

top5cinema_2

Mentions honorable à Edge of Tommorow, Captain America 2, The Imitation Game, The Amazing Spider-Man 2 et X-Men Days of Future Past.

Il y a surement des oublis au travers de cette liste. Certains ont simplement été bons selon mes goûts, comme Divergence. Je pourrais proposer bien des films qui méritent au moins d’être visionné sans grande attente, mais je vous laisse commenter ceux qui auraient dû être mentionné.

Quelques films m’ont également déçu avec le dernier volet de la saga du Hobbit ainsi que The Seventh Son. Les films The Judge et Maleficient sont également dans cette catégorie.

Les films Wild, Timbuktu et Whiplash sont parmi ceux que je desire voir et qui pourraient peut-être percer mon top 5 actuel.

Et vous ? Quel est votre top-5 de l’année ? Quel film vous a le plus surpris ou déçu ? N’hésitez pas à commenter mes choix. Après tout, chacun ses goûts !

Cinoche. [En ligne] http://www.cinoche.com/ (Page consultée le 23 février 2015)

**Je ne dispose pas des droits d'auteurs pour les images ci-dessus.